Blog

Les familles de postures
On trouve souvent l’idée, chez les enseignants de yoga, qu’une pratique de yoga complète comprend au moins une posture de chaque famille de postures. C’est un point de départ intéressant lorsque vous souhaitez débuter une pratique à la maison. Il existe grosso modo 8 familles de postures (inclinaison, torsion, flexion avant, extension, inversion, Etirement/alignement, équilibres et appuis) + savasana (la posture du cadavre, posture qui est souvent choisie pour la relaxation).

Parfois, une posture appartient à deux familles, comme le chien tête en bas qui est une posture d’inversion et une posture d’appuis.

Sans titre(1)

  • Les inclinaisons

La première famille celle des postures d’inclinaison. Ce sont toutes les postures de yoga, où l’on incline le buste vers la droite et vers la gauche. Elles requièrent pour la plupart d’entre elles, une attention particulière à la position du dos .

A faire quand ? A n’importe quel moment du jour et de la nuit.
Effets : bon pour le dos (sauf exceptions), pour augmenter la capacité respiratoire, faire de l’espace sur les côtés du buste, étire les muscles latéraux…
Énergie : équilibrantes, avec une petite tendance calmante.
Conseillées pour :  les attitudes scoliotiques, les femmes enceintes, au printemps, pour se détendre, pour assouplir son mental, faire de l’espace…
Contre-indiquées en cas de :  certaines hernies discales, sciatiques, toutes douleurs osseuses ou articulaires lors de l’exécution. Selon la position du bébé pour les femmes enceintes, ne faire que d’un côté, en cas d’inconfort.

Sans titre(2)

  • Les torsions

La deuxième famille est celle des postures de torsion. Ce sont toutes les postures de yoga, où l’on tourne le buste vers la droite et vers la gauche. Elles requièrent, une attention particulière à la position du dos, et en cas de tensions/douleurs/problèmes dans tout le dos. Y aller en douceur, progressivement, en écoutant son corps. Certaines lignées préconisent de commencer par le côté droit, d’autres par le côté gauche. Les deux sont intéressants et vous apporteront des sensations différentes, n’hésitez pas à expérimenter.

A faire quand ? A n’importe quel moment du jour et de la nuit. Ne pas débuter la pratique par une torsion (vous échauffer avant) ou alors, une toute simple en assise et en dynamique (= ne pas rester respirer dans la position).

Effets : bon pour le dos (sauf exceptions), pour la digestion, épaules.

Énergie : équilibrantes, régénérantes (en cas de grosse fatigue par exemple).

Conseillées pour :  au moment du printemps pour l’essorage et le nettoyage interne du corps, pour favoriser la digestion, la recherche de sensation d’essorage de la colonne vertébrale, pour récupérer de l’énergie ou au contraire pour se poser en cas d’anxiété ou de nervosité, après de longs moments d’assises ou de postures debout.

Contre-indiquées en cas de :  hernies discales, douleurs de dos/cou/épaules, toutes douleurs osseuses ou articulaires lors de l’exécution, douleurs. Pour les femmes enceintes, ne pratiquer que les torsions « ouvertes », où le ventre n’est pas resserré. Après un repas (mais de toute façon, la pratique après un repas est déconseillée ! Attendre entre 2 à 4 heures selon le repas).

Publicités